• ACCUEIL
  • Medias
  • Actualités
  • La ministre de l’économie forestière explique le contenu du code forestier et en donne les atouts
Printer Friendly, PDF & Email Imprimer Partager


album

Rosalie Matondo,  ministre de l’économie forestière a été auditionné ce jeudi 25  juillet 2019, à la commission économie et finances dans  le cadre de l’examen du  projet de loi portant code forestier.  C’était dans la salle latérale du palais des congrès sous  la direction de son président, le vénérable sénateur, Jean Marie Andzimba  Epouma.

5 préoccupations  assorties de plusieurs questions ont constitué la toile de fond de cette séance de travail. On retiendra pour l’essentiel l’intérêt porté par les vénérables sénateurs sur  les  points concernant : la traçabilité du bois congolais ;les innovations apportées dans le nouveau code ; les taxes qui intègrent ce nouveau code, le contrat de partage de production qui constitue une première dans le secteur du bois en Afrique ; L’exploitation forestière par les opérateurs nationaux ;  l’optimisation de la transformation locale du bois ; la création d’emplois. Justement, pour ce qui concerne la création des emplois dans le secteur du bois, madame Rosalie Matondo a fait souligner que ce secteur est aujourd’hui est parmi les grands créateurs d’emploi dans notre pays. Le secteur du bois compte à ce jour  14 000 emplois directs et 7000 emplois indirects. Concluant sur cet échange, la ministre Rosalie a souligné tout l’intérêt de ce projet de loi qu’elle a qualifié de révolutionnaire et qui fera que la part du bois dans le budget national dépasse largement les prévisions actuelles.